Histoire: La Statue des Danseurs

Langue Français – Une histoire pour les apprenants de Français
Niveau B1 (3 de 6) – Intermédiaire (Fonctionnel) Qu'est-ce que c'est?

Le taxi est arrivé et Geneviève est montée à l’intérieur. Elle a ouvert son livre Guide du Touriste.

“Je veux voir La Statue des Danseurs,” a-t-elle dit, lisant la page.

Le chauffeur de taxi s’est retourné. C’était un jeune homme aux yeux vifs et aux cheveux en désordre. “Quelle statue ?”

Geneviève lui a montré son livre.

“C’est de quand, cette publication ? Il n’y a même pas de photos,” a-t-il ri. Il a regardé au dos. “Mille neuf cent quatre-vingt-six !”

“C’est un guide classique pour les touristes !” a expliqué Geneviève. “C’est bien plus authentique.”

“Vous devriez l’apporter au Musée, ils l’adoreraient.”

“Si vous ne savez pas où est la statue, dites-le-moi.”

“Je connais chaque recoin de cette ville,” a dit le chauffeur. “J’y ai vécu toute ma vie.”

“Qui a commencé après mille neuf cent quatre-vingt-six,” a dit Geneviève.

“Écoutez, nous sommes fiers de notre histoire. La statue est toujours là, mais le nom a dû changer. Pouvez-vous la décrire pour moi ?”

“Pourquoi ? Il y a des centaines de statues dans cette ville !”

“J’ai dit que je connaissais chaque recoin. Vous ne me croyez pas ?”

“Eh bien… J’ai vu une photo à la bibliothèque. Mais que puis-je dire ? Elle est en pierre. Les danseurs dansent. Ils portent des robes.”

Le chauffeur a réfléchi. “Il pourrait y avoir huit statues,” a-t-il fini par dire.

Geneviève avait l’air impressionnée, mais sceptique.

“Vous ne me faites toujours pas confiance ? Bon, écoutez. Je vais vous emmener voir chacune des huit statues, une par une. Si nous ne trouvons pas la bonne, vous ne paierez rien. Marché conclu ?”

Le chauffeur a tendu la main. Geneviève a ri et l’a serrée.

“Hugues,” a dit le chauffeur.

“Geneviève.”

C’était une belle journée, et Geneviève a apprécié de voir la ville à travers la fenêtre. Hugues parlait de la ville pendant qu’ils roulaient. Grâce à lui, elle a remarqué des détails incroyables et a apprécié la ville comme un natif. Bientôt, Geneviève a rangé son livre.

La première statue n’était pas la bonne, mais Hugues souriait toujours. “Vous avez de la chance,” a-t-il dit. “Maintenant, vous allez voir le fleuve, en allant vers la statue numéro deux.”

“Ce n’est pas celle-ci non plus,” a dit Geneviève en arrivant à la deuxième statue, et de nouveau à la troisième.

“Encore mieux,” a dit Hugues. “Ensuite, nous pouvons prendre un raccourci à travers de belles rues, et nous passerons devant la vieille église.”

La visite de la ville par Geneviève s’est poursuivie. Lorsqu’ils sont arrivés à la huitième statue, c’était le coucher du soleil.

“Ce n’est pas celle-ci non plus !” a dit Geneviève en riant.

Hugues n’a pas fait payer Geneviève pour le trajet. Il s’est excusé de ne pas avoir trouvé la statue.

“S’il vous plaît, ne vous excusez pas,” a dit Geneviève. “Écoutez, je vous ai fait conduire dans toute la ville, et je n’ai même pas payé. Puis-je vous offrir le dîner ?”

Il y avait un petit restaurant juste de l’autre côté de la route. Ils ont rapidement eu une table, et Hugues a aidé Geneviève à comprendre le menu. Bientôt, ils dégustaient tous les deux de délicieux plats locaux, discutant joyeusement.

“Je dois vous dire quelque chose, Geneviève,” a dit Hugues alors qu’ils buvaient leur café ce soir-là. “J’aurais dû arrêter de travailler à midi. Je ne voulais juste pas… dire au revoir.”

“Je dois aussi vous dire quelque chose,” a dit Geneviève en le regardant par-dessus sa tasse. “La Statue des Danseurs… c’était la deuxième.”