Histoire: Un Pouvoir Ancien

Langue Français – Une histoire pour les apprenants de Français
Niveau C1 (5 de 6) – Avancé (Courant) Qu'est-ce que c'est ?

Jacqueline était une archéologue ambitieuse. Au cours de ses recherches, elle avait découvert de nombreuses références à un puissant artefact ancien. Ses collègues n’arrêtaient pas de lui dire que c’était un mythe, mais Jacqueline savait que les preuves étaient trop fortes. Il devait vraiment exister.

Jacqueline pensait qu’une civilisation ancienne avait caché l’artefact pour protéger le monde de son pouvoir. Mais ils avaient laissé des indices, au cas où ils auraient besoin de le retrouver. Jacqueline avait trouvé ces indices, mais ils ne s’assemblaient pas. Quelque chose manquait.

Un jour, une jeune femme est entrée dans son bureau avec un ancien parchemin. “Je m’appelle Angélique,” a-t-elle dit. “Ma famille a gardé ce parchemin pendant des générations.”

Jacqueline a tout de suite compris que c’était le dernier élément du puzzle.

“Ça va me prendre des années pour le déchiffrer !” s’est exclamée Jacqueline.

“Je peux le lire,” a répondu Angélique. “Ma mère m’a appris la langue. C’est pour ça que je viens avec vous, en tant que votre traductrice.”

Leur quête les a menées à des tombes cachées en Égypte, à des grottes sous-marines en Grèce et à des monastères abandonnés dans l’Himalaya. Dans une tombe en ruines sous Rome, un rocher a failli mettre un terme définitif à la quête de Jacqueline. Angélique l’a poussée de justesse.

Finalement, elles ont découvert un temple au cœur de la forêt amazonienne. Sa porte de pierre était gravée de symboles dans l’ancienne langue. Angélique les a lus à voix haute, et la porte s’est ouverte avec un grincement.

Tout était sombre à l’intérieur, à l’exception d’une lumière étrange. Un orbe doré flottait au-dessus d’un piédestal au milieu de la chambre.

Jacqueline a ouvert son sac et a pris l’orbe. Dès que sa main l’a touché, elle a reçu son pouvoir. Soudain, elle pouvait lire dans l’esprit d’Angélique. Elle a su son secret.

“Pourquoi ne m’as-tu pas dit que tu es ma nièce ?” lui a-t-elle demandé, étonnée.

“Je suis désolée. Tu et mon père ne vous parlez pas,” a répondu Angélique. “Je pensais que tu ne me parlerais pas non plus, si tu savais qui j’étais.”

“Ton père et moi nous sommes disputés à cause de ma recherche de cet artefact,” a avoué Jacqueline, la voix étranglée d’émotion. “Il a dit que j’étais obsédée, folle. Je n’ai pas fait attention quand mes collègues ont dit ça. Mais mon propre frère ! J’étais tellement en colère… j’ai dit des choses terribles… que je regrette.”

Angélique a souri. “Mais il devra te croire maintenant !”

“Non,” a répondu Jacqueline d’un ton triste mais ferme, remettant l’orbe au-dessus du piédestal.

“Pourquoi pas ?”

“Le pouvoir de cet orbe… la capacité de lire dans les esprits… cela pourrait engendrer le chaos. Il doit rester caché. Pour toujours.”

Jacqueline a mis le feu au parchemin ancien. Angélique ne l’a pas arrêtée, parce qu’elle savait qu’elle avait raison.

Alors que les flammes dansaient, Jacqueline savait qu’elle ne pourrait jamais prouver sa théorie, ni au monde ni à son frère. Mais une fois le parchemin détruit, elle a senti un poids énorme se lever de ses épaules.

“Il est temps de rentrer à la maison,” a-t-elle dit avec un grand soupir. “Je vais appeler ton père.”